Au cœur de la station piétonne d’Avoriaz, Le MiL8 4* vient bousculer les habitudes. Conçu dans le respect de l’architecture locale, atypique et mimétique, ce cocon douillet à 1 800 mètres d’altitude, s’impose comme une adresse familiale où il fait bon séjourner, mais aussi comme un repaire contemporain sublimé par l’art. 

À l’origine de ce projet, une famille morzinoise, les Marullaz, ayant le souhait de concevoir une hôtellerie familiale, indépendante et élégante au sein d’une station sans voiture comptant très peu d’établissements prestigieux… Son emplacement au cœur du village est idéal et permet de profiter du centre de la station, mais aussi des pistes directement accessibles depuis l’hôtel et son ski room tout confort.

Esquissé dans la plus pure tradition avoriazienne par l’architecte morzinois Hervé Marullaz – qui a jadis travaillé avec Jacques Labro, l’un des architectes fondateurs de la station –, l’hôtel respecte l’architecture atypique et mimétique locale, confondant le bâti avec les pentes enneigées qui l’entourent. Ainsi, la structure architecturale de l’hôtel, sur un terrain de 900 m2 seulement, montre quatre pans de façades tous différents. 

Dès son inauguration en décembre 2019, le MiL8 tient toutes ses promesses. Mais devra malheureusement fermer rapidement ses portes à cause de la crise sanitaire… L’hôtel rouvre tout juste pour une nouvelle saison dans ce cadre privilégié qu’offrent Avoriaz et son domaine skiable franco-suisse des Portes du Soleil avec 600 kilomètres de pistes. Et avec une grande nouveauté qui vient combler un manque dans la station ! Le MiL8 s’est associé à la galerie d’art en ligne ventedart.com pour ouvrir, au niveau inférieur, une galerie d’art contemporain, avec accès direct aux pistes. Ainsi, la clientèle et les amoureux d’art contemporain de la vallée peuvent désormais contempler et acquérir ici de superbes œuvres pour décorer leur chalet ou leur résidence. Avec une belle sélection de pièces signées par les artistes Edouard Buzon, Toma L, Nicolas Rubinstein, ANTO Fils de Pop, Pascal Bernier, Alexandre Nicolas, L’Atlas, Maxime Lhermet, etc. Certaines œuvres viennent même d’être accrochées dans le lobby et lui confèrent une nouvelle dimension artistique.  

La décoration intérieure, on la doit à Catherine et Jérôme Clermont de l’Atelier Obermant à Paris. Le couple a imaginé une décoration intérieure raffinée, assez sobre mais gaie, entre rondeurs rassurantes et angles droits plus graphiques. Des intérieurs atypiques, joliment adaptés à l’architecture d’Hervé et à ses jeux géométriques.

Dans le lobby, la hauteur cathédrale et la cheminée en acier Corten, s’élançant vers les étages, annoncent un décor urbain assumé, marqué par des matériaux souvent bruts, mais adouci par la poésie des suspensions aériennes en papier de Molo Design. Si le duo a dessiné nombre de meubles, dont les superbes poufs en forme de 8 dans les chambres, il a aussi sélectionné des pièces contemporaines d’éditeurs, entre autres dénichées chez Living Divani, Objekto, Normann Copenhagen, Andreu Word, Artifort, Gubi, Functionals, Carpyen, Softline1979, Malagoon, Silva créations, etc.

Les 42 chambres et suites – pour la plupart communicantes et presque toutes pourvues de grands balcons – associent couleurs chaudes – kaki, moutarde, gris anthracite, brun, etc. –, sérigraphies d’images d’archives de Jean Vuarnet, photogra

Photos : © Marion Cougoureux, © Karin Creuset

hotelmil8.com